Half Kneeling Kettlebell Bottom Up Hold : L'isométrie prévient les blessures

Publié le Mis à jour le
Difficulté faible
Indice WES faible

Objec­tifs du Half Knee­ling Ket­tle­bell Bot­tom Up Hold #

Ren­for­cer les muscles sta­bi­li­sa­teurs de votre épaule en iso­mé­trie et pré­ve­nir les blessures.

Exemple #

Source : Protocole 2PM Site

Pré-requis pour réus­sir un Half Knee­ling Ket­tle­bell Bot­tom Up Hold #

Aucun.

Points clés #

  • Prenez votre temps, il s'agit de préparer les articulations, pas de performer ;
  • Ne pas cambrer le dos ;
  • Gardez votre épaule basse sans la laisser s'avancer ;
  • Placez votre coude à hauteur de l'épaule et l'avant-bras à la verticale ;
  • Votre tronc reste droit, ne vous inclinez pas d'un côté

Le Half Knee­ling Ket­tle­bell Bot­tom Up Hold per­met de tra­vailler avec une ket­tle­bell, ce qui sol­li­cite vos muscles pos­tu­raux et votre coiffe des rota­teurs. Ain­si, vous ren­for­cez vos épaules tout en tra­vaillant les petits muscles qui les gardent en bonne san­té. Fini les blessures ! 

L’i­so­mé­trie per­met de se concen­trer sur le pla­ce­ment des son corps pour amé­lio­rer sa tech­nique. Cette tech­nique per­met éga­le­ment au cer­veau d’en­re­gis­trer la posi­tion main­te­nue durant l’exer­cice pour la repro­duire plus faci­le­ment lors de mou­ve­ment actif, et donc tou­jours d’a­mé­lio­rer sa technique ! 

Ce type d’exercice est à inclure dans un pro­gramme où on tra­vaille beau­coup les épaules avec des charges lourdes et des barres. Il per­met­tra de pré­ve­nir les bles­sures, de s’entraîner plus long­temps, et donc de pro­gres­ser conti­nuel­le­ment.

L’autre avan­tage de tra­vailler avec des poids libres est de pou­voir s’entraîner n’importe où et avec n’importe quoi. Une poids, un hal­tère ou une ket­tle­bell se trans­porte très faci­le­ment, donc plus d’excuse pour s’entraîner !

Exer­cices en lien #