Deadlift Off Blocks (Soulevé de Terre Surélevé)

Publié le Mis à jour le

Exemple #

Points clés #

  • Mettez en tension la barre avant de la soulever ;
  • La barre suit une trajectoire rectiligne ;
  • Barre au-dessus du milieu des pieds ;
  • Être en contact avec la barre tout au long du mouvement ;
  • Dos neutre ;
  • Relever les fesses en même temps que les épaules ;
  • Créer une « torsion » pour gainer le corps

Notes du kiné #

Option(s) :

  • Variantes
  • Élas­tique
  • Chaines
  • Touch And Go
  • Dro­per (lien) la barre pour n’effectuer que la phase concentrique

Des­crip­tion :

Cette variante du Dead­lift (lien site) per­met de se concen­trer sur l’ac­tion du dos, et de moins sol­li­ci­ter les fes­siers/is­chio-jam­biers. Elle pour­ra éga­le­ment conve­nir pour les per­sonnes man­quant de mobilité/​souplesse ou niveau de leur chaîne pos­té­rieure, dans un but de pro­gres­sion vers le mou­ve­ment de Dead­lift clas­sique. Pour cela, faîtes varier la hau­teur des blocks ou des poids qui sur-élèvent votre barre.

Mon­tée :

Info­gra­phie posi­tion­ne­ment, Dead­lift check-list.

  1. Choi­sis­sez le pla­ce­ment de vos pieds (lien). Pour un sou­le­vé de terre (SDT) clas­sique, l’écartement de vos pieds doit cor­res­pondre à la lar­geur de votre bassin.
  2. La barre doit être au-des­sus du milieu de votre pieds.
  3. Sai­sis­sez la barre avec l’écartement de de mains que vous avez choi­si (lien). . Pour un SDT clas­sique, écar­tez de vos mains direc­te­ment à l’extérieur de vos genoux (vos mains peuvent tou­cher vos genoux mais cela ne doit pas vous gêner). Il est conseillé d’utiliser le Hook­grip (lien) pour aug­men­ter la force de la prise.
  4. Pliez vos genoux jusqu’à ce que la barre touche votre tibia. Atten­tion : ne faites pas avan­cer ou recu­ler la barre, ce sont vos tibias qui vont à elle. La barre doit res­ter à l’aplomb du milieu de votre pieds rappelons.
  5. Gar­dez la tête dans l’alignement du corps : ne regar­dez ni trop haut ni trop bas. Votre dos est en posi­tion neutre : ni cam­bré ni rond.
  6. Créez une « tor­sion » avec vos bras. Une fois avoir sai­si la barre, ten­dez vos bras, res­ser­rez vos omo­plates et effec­tuez une rota­tion externe de vos bras, comme si vous vou­liez col­ler vos coude à votre tho­rax. Ceci aura pour effet de mettre en ten­sion vos muscles du dos. Vos bras doivent res­ter ten­dus tout au long du mouvement.
  7. Avant de com­men­cer à sou­le­ver la barre, met­tez en pré-ten­sion votre mou­ve­ment. C’est à dire que vous devez com­men­cer juste à essayer de sou­le­ver la barre sans que les poids se décollent du sol. Cela vous per­met­tra de ne pas être sur­pris par la charge et de modi­fier votre placement.
  8. Sou­le­vez la barre en rele­vant vos fesses et vos épaules en même temps. La barre reste TOU­JOURS en contact avec vos jambes (atten­tion, risque de s’ouvrir la peau au niveau du tibia à solu­tion en Lien). La barre doit effec­tuer une tra­jec­toire droite (sché­ma et lien1).
  9. ((Cher­chez à ame­ner vos genoux en arrière, comme si vous vou­liez venir tou­cher une chaise der­rière vous. (lien Jacks team). ))
  10. Une fois en haut du mou­ve­ment, ne relâ­chez pas vos épaules et arrê­tez-vous lorsque vos épaules sont au-des­sus de vos hanches.

Redes­cente :

  1. Créez la « tor­sion » en effec­tuant une rota­tion externe de bras et res­ser­rant vos omoplates. 
  2. Ini­tiez le mou­ve­ment en recu­lant vos fesses en arrière.
  3. Com­men­cez à plier vos genoux lorsque la barre est arri­vée au niveau de vos rotules. 
  4. Gar­dez TOU­JOURS la barre au contact de vos jambes. 
  5. Main­te­nez votre gai­nage tout au long de la redes­cente, jusqu’à ce que vous ayez lâché la barre, pas avant. 

Erreurs courantes/​Solutions :

  • « Mon dos se cambre » :
  • « Mons dos s’arrondit » :
  • « Ma barre n’a pas une tra­jec­toire rectiligne » :
  • « Je perds le contact de la barre lors de mon mouvement » :
  • « Mes omo­plates se des­serrent durant le mou­ve­ment » : Manque de force au niveau des sta­bi­li­sa­teurs des omo­plates. Pour tra­vailler cela, effec­tuer le même mou­ve­ment avec les mains plus écar­tées (aug­men­tez d’une lar­geur de main, tes­tez, puis aug­men­ter encore jusqu’à res­sen­tir un fort recru­te­ment des muscles entres les omo­plates) lien SDT prise snatch.

Pour aller plus loin : 

  • Stron­glifts : Article sur le Deadlift

Option(s) :

  • Variantes
  • Élas­tique
  • Chaines
  • Touch And Go
  • Dro­per (lien) la barre pour n’effectuer que la phase concentrique

Des­crip­tion :

Cette variante du Dead­lift (lien site) per­met de se concen­trer sur l’ac­tion du dos, et de moins sol­li­ci­ter les fes­siers/is­chio-jam­biers. Elle pour­ra éga­le­ment conve­nir pour les per­sonnes man­quant de mobilité/​souplesse ou niveau de leur chaîne pos­té­rieure, dans un but de pro­gres­sion vers le mou­ve­ment de Dead­lift clas­sique. Pour cela, faîtes varier la hau­teur des blocks ou des poids qui sur-élèvent votre barre.

Mon­tée :

Info­gra­phie posi­tion­ne­ment, Dead­lift check-list.

  1. Choi­sis­sez le pla­ce­ment de vos pieds (lien). Pour un sou­le­vé de terre (SDT) clas­sique, l’écartement de vos pieds doit cor­res­pondre à la lar­geur de votre bassin.
  2. La barre doit être au-des­sus du milieu de votre pieds.
  3. Sai­sis­sez la barre avec l’écartement de de mains que vous avez choi­si (lien). . Pour un SDT clas­sique, écar­tez de vos mains direc­te­ment à l’extérieur de vos genoux (vos mains peuvent tou­cher vos genoux mais cela ne doit pas vous gêner). Il est conseillé d’utiliser le Hook­grip (lien) pour aug­men­ter la force de la prise.
  4. Pliez vos genoux jusqu’à ce que la barre touche votre tibia. Atten­tion : ne faites pas avan­cer ou recu­ler la barre, ce sont vos tibias qui vont à elle. La barre doit res­ter à l’aplomb du milieu de votre pieds rappelons.
  5. Gar­dez la tête dans l’alignement du corps : ne regar­dez ni trop haut ni trop bas. Votre dos est en posi­tion neutre : ni cam­bré ni rond.
  6. Créez une « tor­sion » avec vos bras. Une fois avoir sai­si la barre, ten­dez vos bras, res­ser­rez vos omo­plates et effec­tuez une rota­tion externe de vos bras, comme si vous vou­liez col­ler vos coude à votre tho­rax. Ceci aura pour effet de mettre en ten­sion vos muscles du dos. Vos bras doivent res­ter ten­dus tout au long du mouvement.
  7. Avant de com­men­cer à sou­le­ver la barre, met­tez en pré-ten­sion votre mou­ve­ment. C’est à dire que vous devez com­men­cer juste à essayer de sou­le­ver la barre sans que les poids se décollent du sol. Cela vous per­met­tra de ne pas être sur­pris par la charge et de modi­fier votre placement.
  8. Sou­le­vez la barre en rele­vant vos fesses et vos épaules en même temps. La barre reste TOU­JOURS en contact avec vos jambes (atten­tion, risque de s’ouvrir la peau au niveau du tibia à solu­tion en Lien). La barre doit effec­tuer une tra­jec­toire droite (sché­ma et lien1).
  9. ((Cher­chez à ame­ner vos genoux en arrière, comme si vous vou­liez venir tou­cher une chaise der­rière vous. (lien Jacks team). ))
  10. Une fois en haut du mou­ve­ment, ne relâ­chez pas vos épaules et arrê­tez-vous lorsque vos épaules sont au-des­sus de vos hanches.

Redes­cente :

  1. Créez la « tor­sion » en effec­tuant une rota­tion externe de bras et res­ser­rant vos omoplates. 
  2. Ini­tiez le mou­ve­ment en recu­lant vos fesses en arrière.
  3. Com­men­cez à plier vos genoux lorsque la barre est arri­vée au niveau de vos rotules. 
  4. Gar­dez TOU­JOURS la barre au contact de vos jambes. 
  5. Main­te­nez votre gai­nage tout au long de la redes­cente, jusqu’à ce que vous ayez lâché la barre, pas avant. 

Erreurs courantes/​Solutions :

  • « Mon dos se cambre » :
  • « Mons dos s’arrondit » :
  • « Ma barre n’a pas une tra­jec­toire rectiligne » :
  • « Je perds le contact de la barre lors de mon mouvement » :
  • « Mes omo­plates se des­serrent durant le mou­ve­ment » : Manque de force au niveau des sta­bi­li­sa­teurs des omo­plates. Pour tra­vailler cela, effec­tuer le même mou­ve­ment avec les mains plus écar­tées (aug­men­tez d’une lar­geur de main, tes­tez, puis aug­men­ter encore jusqu’à res­sen­tir un fort recru­te­ment des muscles entres les omo­plates) lien SDT prise snatch.

Pour aller plus loin : 

  • Stron­glifts : Article sur le Deadlift