Comment se faire son Rack à Squat DIY

Publié le Mis à jour le

Com­ment se faire un Rack à Squat mai­son en bois par cher ? Voi­ci ce qu’on va voir. Indis­pen­sable à tout Home­gym ou Gara­ge­gym, le Rack est une pièce incontournable.

Rack

Point impor­tant : Cet article a pour but de vous expli­quer ma démarche lors de la construc­tion d’un Rack. Je ne suis pas res­pon­sable de la soli­di­té de votre réa­li­sa­tion. Des connais­sances en bri­co­lage sont néces­saires. Soyez rigou­reux lors de votre assem­blage, sous peine de défaut. 

À quoi sert un Rack à Squat ? 


Pour­quoi pos­sé­der un Rack à Squat chez soi ? Cette ques­tion peut paraître bête, mais elle est extrê­me­ment pertinente. 

Il existe de nom­breuses machines sur le mar­ché du Fit­ness. Cepen­dant, une des plus poly­va­lente est bien celle-ci. 


Si vous pra­ti­quez un sport de ren­for­ce­ment (mus­cu­la­tion, Cross­fit®, hal­té­ro­phi­lie, gym­nas­tique, …) vous aurez besoin de deux choses essentielles : 


Le Rack est ain­si un outil idéal pour ces deux choses. 

À noter que le Rack à Squat peut s’ap­pe­ler éga­le­ment cage” à squat.



Avantages/​inconvénients par rap­port autres sup­ports de barre 


Quelles sont les avan­tages d’un Rack à Squat par rap­port à des chan­delles ou un Rack guillotine ? 

D’a­bord, illus­trons ce que sont ces deux der­nières alter­na­tives au Rack à Squat. 

Rack Guillotine (gauche) et Chandelles (droite)
Rack Guillotine (gauche) et Chandelles (droite)

Voi­ci un tableau com­pa­rant les avan­tages et incon­vé­nients de chacun : 

CaractéristiquesRack (cage) à SquatRack GuillotineRack Chandelles
Place nécessaireBeaucoupPeuPeu
HauteurHautHautBas
Résistance charge en statiqueHauteHauteHaute
Résistance charge "laissée tomber"HauteMoyenneMoyenne
Possibilité d'accessoiresOui (beaucoup)PeuNon
Prix++++++++
Possibilité de divers exercicesOuiOuiPeu ou pas
TractionOuiOuiNon
KippingOuiParfoisNon

Acces­soires #

L’a­van­tage avec un Rack c’est qu’on peut y ajou­ter plu­sieurs acces­soires. Cela peut être des barres de trac­tions dif­fé­rentes, des pou­lies, des pla­te­formes, des ancres à élas­tiques, etc. 

Le champ de pos­si­bi­li­té est varié, ce qui per­met d’en faire une machine ultra-com­plète au fil du temps et de ses préférences. 

Pour­quoi choi­sir le bois ? #

Voi­ci une liste des argu­ments m’ayant fait choi­sir le bois plu­tôt que le fer : 

  1. Éco­lo­gique : Le bois est beau­coup plus éco­lo­gique que le fer, si on choi­sit bien sa pro­ve­nance et son type. 
  2. Esthé­tique : Le bois donne un côté haut de gamme. 
  3. Noblesse de la matière : Le bois a une his­toire. Ce sont ces années de pousse qui font sa solidité. 
  4. Soli­di­té : Bien mon­té, le bois est aus­si solide que le fer. 
  5. Poids plus léger : Point très impor­tant lors du cal­cul des frais de port. + léger = moins cher ! Et comme c’est plus léger, le trans­port demande moins de car­bu­rant, c’est donc encore plus écolo.
  6. Acous­tique : Ok, cet argu­ment est peut être pas le plus impor­tant. En revanche, si vous avez des voi­sins, le bruit de votre pièce sera atté­nué par le bois, mais éga­le­ment vous n’au­rez pas de bruit lorsque vous pose­rez la barre sur le Rack. 
  7. Effet bri­co­lage : Ça montre qu’on peut se faire des choses soi-même. 

Il y en a bien d’autres, mais ce n’est pas le sujet !

Pour ceux qui dou­te­raient de la soli­di­té du bois, je vous laisse aller voir cette vidéo :

La construc­tion #

Pas­sons aux choses sérieuses. 

Outillage #

Vous aurez besoin de : 

Maté­riaux #

Je vous laisse choi­sir le bois de votre choix. J’ai réa­li­sé le miens en che­vron, mais ce n’est pas le plus appro­prié pour un tra­vail bien fini. 

Il vous faudra : 

Soit un total de 25,08 mètres. 

Il vous fau­dra aussi 

Et sur­tout … du temps ! J’ai mis 2 jours pour réa­li­ser le mon­tage et 3 heures de peintures.

Ordre d’as­sem­blage et plan #

Voi­ci le détail du mon­tage illus­tré avec les plans. 

Étape 1 #

Pré­pa­rez les poteaux prin­ci­paux (240cm) de l’ar­rière du rack. Repé­rez les côtés de vis­sage et pré-per­cez-les. Pour le poteau gauche par exemple, il fau­dra per­cer le côté gauche et arrière du poteau, en haut ET bas.

Pour chaque empla­ce­ment de vis : pré-per­cer-les avec la mèche de 5mm, et frai­ser avec la fraise de 10mm de quelques mil­li­mètres pour encas­trer la tête de vis. 

Les sché­mas ci-des­sous illus­trent l’em­pla­ce­ment des vis en bas du poteau. Il fau­dra répé­ter l’o­pé­ra­tion pour le haut. 

Emplacement vis du bas du poteau arrière pour la jonction avant
Emplacement vis du bas du poteau arrière pour la jonction avant
Emplacement vis du bas du poteau arrière pour la jonction intérieure
Emplacement vis du bas du poteau arrière pour la jonction intérieure

Étape 2 #

Cou­pez votre sup­port de barre (150cm ici, mais adap­tez-le à votre taille). Vis­sez le sup­port de barre au poteau prin­ci­pale du fond comme indi­qué sur le sché­ma. C’est à dire la pre­mière vis du haut à 15cm du haut du sup­port, les autres à 20cm d’écart. Ne pas oublier des tri­pler les vis à deux endroits comme indi­qué pour aug­men­ter la rigidité.

Emplacement vis pour le support de barre
Emplacement vis pour le support de barre
Emplacement vis triplées support de barre
Emplacement vis triplées support de barre

Étape 3 #

Assem­blez un côté entier. Assem­blez le poteau arrière et celui avant avec une jonc­tion de 100cm en haut et 92,5 en bas. 

La varia­tion du bois ou de la coupe peut modi­fier la lon­gueur totale d’un côté. Mesu­rez le côté une fois les pièces assem­blées avant de réa­li­ser le second côté, pour évi­ter d’en avoir un plus long que l’autre et ajus­ter le second côté si nécessaire. 

Côté entier assemblé (avec renforts)
Côté entier assemblé (avec renforts)

Étape 4 #

Cou­per les ren­forts et pré-per­cez les trous. N’ou­bliez pas que la coupe est en biais : votre vis éga­le­ment ! Ain­si, pré-per­cez votre trou de façon à ce que la vis soit per­pen­di­cu­laire au poteau. 

Assem­bler les 4 ren­forts du côté. 

Emplacement vis renfort
Emplacement vis renfort
Dimension des renforts
Dimension des renforts

Étape 5 #

Répé­tez les étapes 1−2−3 et 4 pour réa­li­ser l’autre côté. 

Étape 6 #

Per­cez les empla­ce­ments des bou­lons de fixa­tion de votre barre de trac­tion. Je vous ai mis les empla­ce­ments de ma barre : cela peut chan­ger en fonc­tion de votre marque et modèle de barre. 

Emplacement boulons fixation barre de traction
Emplacement boulons fixation barre de traction

Étape 7 #

Assem­bler les jonc­tions hautes et basses. 

Jonctions haute et basse
Jonctions haute et basse

Étape 8 #

Assem­blez l’autre côté. 

Votre Rack est presque terminé ! 

Rack quasi complet
Rack quasi complet

Étape 9 #

Vis­sez les ren­forts du haut ain­si que ceux du fond en bas.

Renforts du haut
Renforts du haut
Renfort du fond bas
Renfort du fond bas

Étape 10 #

Cou­pez et vis­sez les butées des sup­ports de barre. 

Buté de support de barre
Buté de support de barre

Étape 11 #

Ter­mi­nez en lasu­rant si vous le souhaitez. 

Et voi­là ! Vous avez un Rack tout beau, et sur­tout cos­taud. Félicitation !

Rendu du Rack final
Rendu du Rack final

Conclu­sion #

La construc­tion d’un Rack n’est pas à la por­té de tout le monde. D’a­bord, par l’ou­tillage néces­saire, mais éga­le­ment les connais­sances et la minu­tie obli­ga­toire pour ne pas entra­ver la soli­di­té de la structure.

Pour toute ques­tion, n’hé­si­tez pas à nous contac­ter à l’a­dresse sui­vante : [email protected]​fisicaly.​com

Bon cou­rage !

Sources :