Créer son programme d'entraînement : Les modalités (Étapes 2)

Publié le Mis à jour le

Après avoir vu dans le pré­cé­dent article com­ment défi­nir ses objec­tifs, détaillons main­te­nant les moda­li­tés de notre programme. 

Créer son programme d'entraînement : Les modalités (Étapes 2)

Trou­ver ce qu’on aime #

Un pro­gramme d’en­traî­ne­ment qui ne nous plaît pas ne va pas nous moti­ver à le conti­nuer. La moti­va­tion est la clé pour atteindre faci­le­ment son objec­tif. Cela peut paraître logique, mais j’ai l’im­pres­sion que beau­coup n’y pense pas. 

Pour cela, il faut prendre du plai­sir à chaque séance, et à défaut, plu­sieurs fois par semaine au mini­mum. Mais pour ça, il faut trou­ver ce qui nous plaît. Voi­ci quelques élé­ments qui pour­ront vous y aider :

Gar­dez ces élé­ments bien en vue lorsque vous conce­vrez votre pro­gramme d’en­traî­ne­ment. Ils doivent vous gui­der tout au long de votre construction. 

Mon astuce est de mettre au moins un de ces élé­ments dans chaque séance. Si ce n’est pas pos­sible, je les mets le plus pos­sible dans la semaine. Ain­si, plus vous aurez écrit de chose, plus vous pour­rez diver­si­fier vos entraî­ne­ments, et donc moins vous lasser. 

Défi­nir les moda­li­tés de son pro­gramme d’en­traî­ne­ment #

Se faire un pro­gramme d’en­traî­ne­ment de 6 séances alors qu’on ne peut en faire que 4 ce n’est pas très judi­cieux. Voi­là pour­quoi il faut défi­nir ses dis­po­ni­bi­li­tés et d’autres moda­li­tés, pour que son pro­gramme colle par­fai­te­ment avec votre organisation. 

Voi­ci quelques cri­tères à défi­nir pour conce­voir au mieux votre pro­gramme d’entraînement : 

À par­tir de là, vous allez com­men­cer à avoir plan­ter les bases de votre pro­gramme. Vous aurez votre objec­tif, vos sous-objec­tifs, vos goûts et toutes les spé­ci­fi­ci­tés personnelles. 

Ren­dez-vous dans le pro­chain article pour savoir com­bien de séries, répé­ti­tions et quel for­mat choisir.